Informations

27/09/2022

La Comisión Europea ha adjudicado recientemente al consorcio liderado por Elecnor Deimos, a través de su filial portuguesa Deimos Engenharia, el desarrollo del primer segmento de la futura infraestructura común de comunicaciones cuánticas europea, que se ubicará en Portugal. La decisión se enmarca en la primera convocatoria del Programa Europeo Digital y el desarrollo de la infraestructura se coordinará a través de la Oficina Nacional de Seguridad de Portugal (GNS) en colaboración con Deimos Engenharia.

El PTQCI supone la contribución nacional a la Infraestructura Europea de Comunicaciones Cuánticas (EuroQCI). A través de este proyecto se pondrá en marcha la primera infraestructura de comunicación cuántica ultrasegura a nivel nacional mediante conexiones terrestres. También se habilitará la conexión espacial a través tecnologías de encriptación cuántica como la Distribución de Claves Cuánticas (QKD). El proyecto se desarrollará entre 2023 y 2026 durante un periodo de 30 meses.

El consorcio encabezado por Deimos Engenharia  está compuesto por las organizaciones portuguesas públicas y privadas más relevantes en tecnologías de telecomunicación y seguridad en Portugal, entre ellas: la Oficina Nacional de Seguridad (GNS); IP TELECOM; AlticeLabs (ALB); el Instituto de Telecomunicações (IT); el Instituto de Ingeniería de Sistemas e Informática, Investigación y Desarrollo INESC-ID; Adyta (A), el Instituto Superior Técnico (IST); la Fundación para la Ciencia y la Tecnología, I. P. (FCT); Warpcom (W); Omnidea (O); el Instituto Superior de Engenharia de Lisboa (ISEL); el Instituto Português da Qualidade (IPQ) y el Instituto Cuántico Portugués (PQI).

DISCRETION, una iniciativa clave para el despliegue de la red

El proyecto PTQCI que se va a llevar a cabo en Portugal está basado en DISCRETION, una iniciativa dirigida por Elecnor Deimos para desarrollar las comunicaciones cuánticas en materia de defensa y que se está realizando en el contexto del Programa de Desarrollo de la Industria de Defensa de la Unión Europea. 

En concreto, DISCRETION permite el despliegue de una red resistente en las infraestructuras de fibra óptica existentes en Portugal, conectando diferentes organismos públicos en el área metropolitana de Lisboa, así como una red de banco de pruebas en la que participan actores académicos y privados. Uno de los nodos de Distribución de Claves Cuánticas (QKD) desarrollados en DISCRETION se desplegará también en la red portuguesa PTQCI.

Catarina Bastos, coordinadora de Deimos del PTQCI y de DISCRETION, ha afirmado: "es realmente emocionante formar parte de la construcción de una infraestructura tan importante y pionera, y esto es posible gracias al gran trabajo en equipo entre las instituciones públicas y privadas que comenzó con DISCRETION. Este proyecto cambia las reglas del juego en las telecomunicaciones, y Elecnor Deimos está preparado para el reto".

La Declaración de la Infraestructura Europea de Comunicaciones Cuánticas (EuroQCI) fue firmada por los 27 Estados miembros de la UE en junio de 2019, sellando su compromiso con la iniciativa para construir una infraestructura común de comunicaciones cuánticas en toda Europa e impulsar las capacidades europeas en tecnologías cuánticas, ciberseguridad y competitividad industrial.

Sobre EuroQCI

EuroQCI salvaguardará los datos sensibles y las infraestructuras críticas mediante la integración de sistemas cuánticos en las infraestructuras de comunicación existentes, proporcionando una capa de seguridad adicional basada en la física cuántica.

EuroQCI incluirá un segmento terrestre basado en redes de comunicaciones de fibra que conectarán lugares estratégicos a nivel nacional y transfronterizo, así como un segmento espacial basado en satélites. Además, enlazará las redes nacionales de comunicación cuántica en toda la UE y proporcionará cobertura mundial.

28/07/2022

Le Groupe Elecnor a clôturé le premier semestre 2022 avec un bénéfice net consolidé de 43,8 millions d’euros, ce qui représente une augmentation de 16,5 % par rapport aux 37,6 millions de la même période de l’exercice précédent, poursuivant ainsi la forte dynamique du premier trimestre.



Au 30 juin 2022, les ventes consolidées du Groupe s’élèvent à 1,591 9 milliard d’euros, soit une augmentation de 19,4 % par rapport au premier semestre 2021. Tant le marché national (qui représente 43 % du total) qu’international (57 %) ont enregistré une forte hausse, de 6,2 % et 32 % respectivement.


L’EBITDA a atteint 145,6 millions d’euros, soit une hausse de 29,7 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Outre la bonne performance de l’activité d’Elecnor (Services et Projets), il convient de souligner l’évolution positive de l’activité d’Enerfín, essentiellement liée à ses parcs éoliens espagnols.

Le Groupe assure la gestion de ses activités dans le domaine de la prestation de services, de la réalisation de projets, des énergies renouvelables et des infrastructures à travers deux grands pôles qui viennent se compléter et se renforcer mutuellement : Services et Projets (Elecnor) et Investissements dans les infrastructures (Enerfín et Celeo).

 

Elecnor (Services et Projets)

Sur le marché national, l’entrepriseapoursuivi sa croissance grâce aux services déployés dans les secteurs de l’énergie, des télécommunications, de l’eau, du gaz et du transport, branches d’activité dans lesquelles Elecnor assure des services essentiels destinés à toutes les utilities. L’activité de vente de promotions s’est aussi avérée décisive pour cette croissance. Ont également contribué tant au chiffre d’affaires qu’au bénéfice du Groupe, les travaux de construction de parcs éoliens et photovoltaïques, ainsi que les projets de réhabilitation et de maintenance liés à l’autoconsommation et à l’efficacité énergétique.

Sur le marché international, son évolution positive s’explique en grande partie par les grands projets en cours de réalisation cette année en Australie, à la construction de lignes de transport d’électricité au Brésil et au Chili, ainsi qu’aux filiales américaines (Hawkeye et Belco).

Le chiffre d’affaires, qui s’élève à 1,490 milliard d’euros, a progressé de 17,6 %, tandis que le bénéfice net distribuable consolidé a augmenté de 18,4 %, pour atteindre 41,2 millions d’euros, grâce à l’augmentation des résultats enregistrés par les différentes entités utilisées par le Groupe pour exécuter ses projets à l’étranger, qui sont venus améliorer le taux moyen consolidé.

Les contrats en cours d’Elecnor non exécutés au 30 juin, dont l’exécution est prévue dans les douze prochains mois, s’élèvent à 2,390 7 milliards d’euros (contre 2,291 5 milliards à la clôture de 2021 et 2,376 milliards au 1er trimestre 2021, poursuivant ainsi une tendance ascendante). 72 % du chiffre indiqué reviennent au marché international et 28 % au marché national. Le carnet de commandes sur le marché national est formé de contrats portant sur des activités de prestation de services traditionnels. Le carnet international est quant à lui non seulement en hausse dans des pays européens (en Italie et au Royaume-Uni) où des activités de prestation de services sont en cours de réalisation, mais aussi dans d’autres pays (en Australie, au Chili et au Brésil, principalement) où ont été signés d’importants marchés de construction de centrales électriques utilisant des sources d’énergies renouvelables, ainsi que de transport d’électricité.

Enerfín

Enerfín participe à la production de 1355 MW d’énergie éolienne en cours d’exploitation et de construction en Espagne, au Brésil et au Canada, et continue fortement à développer son activité de promotion pour assurer sa croissance et augmenter son pipeline qui est actuellement de près de 9 GW de projets d’énergie éolienne et photovoltaïque. La société continue en outre à diversifier son activité à l’aide de projets de stockage, d’hybridation d’énergies et d’hydrogène.

Enerfín a clôturé les six premiers mois de l’exercice en enregistrant des ventes d’un montant de 105,3 millions d’euros, soit une hausse de 54,4 % par rapport à la même période de 2021, tandis que le bénéfice net distribuable consolidé s’est élevé à 11,1 millions d’euros, à savoir 19 % de plus qu’au premier semestre de l’exercice précédent. A principalement contribué à cette évolution positive l’augmentation de la production des parcs éoliens en Espagne, par rapport à l’exercice 2021. À l’international, il appartient de relever la mise en exploitation du complexe de São Fernando situé au nord-est du Brésil au début de l’année dernière, ainsi que l’évolution positive, par rapport à l’euro, du real brésilien et du dollar américain, qui sont les devises des transactions de l’entreprise à l’étranger.  

Celeo

Celeo exploite 6891 km de lignes de transport d’électricité au Chili et au Brésil et participe à la production de 345 MW d’énergie renouvelable. L’ensemble des actifs en cours d’exploitation gérés par cette entreprise (qui est codétenue et cogérée avec APG, l’un des plus grands fonds de pensions du monde) représente près de 5,211 milliards d’euros.

Au cours de ce premier semestre, elle a apporté un bénéfice net distribuable consolidé de 4,1 millions d’euros. Si l’on entre dans les détails de l’activité de l’entreprise, le pôle Réseaux de transport d’électricité de Celeo a connu une bonne évolution, boosté par la mise en exploitation fin 2021 de la concession à Serra de Ibiapaba au Brésil et par l’appréciation du dollar américain et du real brésilien par rapport à l’euro. Quant aux centrales solaires thermiques gérées par Celeo en Espagne, les faibles ressources thermiques au cours de la période ont fait diminuer leur production. Il s’agit d’une circonstance saisonnière qui sera corrigée dans les prochains mois annonciateurs de plus grandes ressources thermiques.

Prévisions 2022

Le Groupe Elecnor conserve sa position de leader dans les secteurs de l’électrification et de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables, de la numérisation et de la connectivité ainsi que de la prestation intégrale de services urbains, qui vont certainement prochainement devenir le moteur de croissance et concentrer la plupart des mesures de stimulation économique lancées par l’Union européenne et les États-Unis.

C’est pourquoi, s’appuyant sur ses bonnes performances du premier semestre, le Groupe Elecnor prévoit de continuer à améliorer ses chiffres sur toutes les grandes lignes de son compte de résultat de 2022, comme il le fait d’année en année depuis dix ans.

Selon Rafael Martín de Bustamante, CEO du groupe Elecnor, « bien que les perspectives pour l’année prochaine annoncent un ralentissement de la croissance à l’échelle mondiale, en raison des mutations possibles du virus de la COVID-19, de la hausse des taux d’intérêt, de l’inflation galopante et de la guerre en Ukraine, nous faisons confiance au savoir-faire de nos collaborateurs et espérons maintenir la tendance positive des années précédentes dans les périodes à venir ».


Descargar Presentación de Resultados

20/07/2022

Elecnor a remporté un contrat en Zambie pour la réhabilitation du réseau électrique dans la zone métropolitaine de Lusaka, la capitale du pays. Il s’agit du projet Brownfield qui, avec un montant de 23 millions d’euros, devrait créer plus de 600 emplois.

Les travaux ont été divisés en deux lots. Le premier correspond aux quartiers de Garden, Mandevu et Ngwerere, situés au nord de la zone métropolitaine et le second aux quartiers de John Howard et Chawama, au sud. Le projet comprend à la fois la construction de nouveaux réseaux et la réhabilitation des réseaux existants ainsi que leur interconnexion avec la nouvelle infrastructure. 

Le marché a été attribué par l’Office national d’autorisation du Fonds européen de développement (National Authorising Office of the European Development Fund). Prennent également part au projet l’entreprise Zesco Ltd., en qualité de maître d’œuvre, et la société indépendante intec-GOPA, chargée de représenter le maître d’œuvre.

Les travaux seront effectués à l’aide d’équipements et d’engins spécifiques compte tenu de la difficulté de la zone, densément peuplée et caractérisée par ses rues étroites et difficiles d’accès. Cette circonstance contraint bien souvent à devoir réaliser les travaux manuellement. 

Elecnor en África

Elecnor est présente sur le continent africain depuis les années 80. Le Groupe dispose actuellement d’un effectif en Afrique de plus de 2300 personnes. Le personnel de structure est composé à 50 % de femmes, fidèle à son engagement de collaborer dans l’élimination des obstacles structurels auxquels se heurtent les femmes sur le marché du travail du continent africain pour accéder à des emplois décents et à la formation.

En 2021, l’Afrique a représenté 6 % du chiffre d’affaires du Groupe, qui travaille actuellement dans 15 pays (Angola • Algérie • Burkina Faso • Cameroun • Côte d’Ivoire • Gambie • Ghana • Guinée • Guinée-Bissau • Liberia • Mauritanie • Mozambique • Rép. Dém. du Congo • Sénégal • Zambie).