Conformément aux dispositions légales en vigueur, retrouvez l’intégralité du texte de la résolution du Conseil d’administration adoptant la modification du site institutionnel de la société en cliquant sur ce lien.

Informations

19/05/2022

    • Le versement d’un dividende total de 0,35 euros par action, payable en numéraire, est approuvé 
    • Le bénéfice net enregistré est de 85,9 millions d’euros et le chiffre d’affaires s’est élevé à 3,122 milliards
    • Le Groupe Elecnor a réduit de 8,1 % sa dette financière nette avec recours
    • Nomination de Francisca Ortega Hernández-Agero en tant que nouvelle membre du Conseil d’administration de la société dans la catégorie des administrateurs indépendants

    L’assemblée générale des actionnaires du Groupe Elecnor, tenue ce 18 mai, a approuvé à une large majorité les comptes annuels de l’exercice 2021, ainsi que toutes les résolutions inscrites à l’ordre du jour.

    Il a été procédé au renouvellement des mandats de Jaime Real de Asúa (administrateur représentant les actionnaires de référence), d’Ignacio María Prado Rey-Baltar (administrateur représentant les actionnaires de référence), de Miguel María Cervera Earle (administrateur représentant les actionnaires de référence), de Juan Ignacio Landecho Sarabia (administrateur représentant les actionnaires de référence), de Miguel Morenés Giles (administrateur représentant les actionnaires de référence), de Rafael Prado Aranguren (administrateur représentant les actionnaires de référence) et d’Irene Hernández Álvarez (administratrice indépendante). La nomination de Francisca Ortega Hernández–Agero en qualité d’administratrice indépendante y a également été décidée.

    Le président du Groupe, Jaime Real de Asúa, a annoncé lors de son intervention devant les actionnaires que « depuis 2017, nous avons augmenté le dividende de 23 %. La rémunération des actionnaires reflète notre croissance et notre solidité financière. Le rendement du dividende est 3,1 % en 2021, comme dans l’exercice précédent.»

    Comme l’a affirmé Jaime Real de Asúa, « malgré la situation macroéconomique incertaine que nous traversons, la proposition de dividende à l’assemblée générale des actionnaires représente une augmentation de 6,5% par rapport à celui distribué prélevé sur l’exercice 2020 et un taux de distribution de 36 % sur le résultat de 2021, dans la lignée des exercices précédents et de la politique d’engagement vis-à-vis de l’actionnaire du Groupe Elecnor.

    C’est ainsi qu’après la mise aux voix de la résolution correspondante, l’assemblée a approuvé la distribution d’un dividende total de 0,35345352 euros par action, dont un acompte de 0,0596 euros par action a déjà été versé en décembre 2021. Un versement complémentaire au titre des 0,29383573 euros restants sera effectué le 1er juin prochain

    Les actionnaires ont également autorisé le Conseil d’administration à procéder à l’émission de titres à revenu fixe sur 5 ans, ainsi qu’au rachat de ses propres actions ou de celles de ses sociétés contrôlées pour une durée de 5 ans également. 

    2021 : Croissance dans toutes les branches d’activité 

    Le Groupe Elecnor a réalisé un bénéfice de 85,9 millions d’euros en 2021, soit 9,7 % de plus que l’année précédente. Le chiffre d’affaires a également augmenté pour atteindre 3,122 milliards d’euros, ce qui représente une augmentation de 27,1 %. 

    Ces chiffres positifs ont été tirés à la fois par le marché intérieur (qui représente 46 % du total) et le marché international (54 %), qui ont respectivement enregistré une croissance de 14,9 % et 39,6 %.

    La Division Concessions, que le Groupe Elecnor développe à travers sa filiale Enerfín et sa participation Celeo et par le biais des entreprises rattachées à ces deux sociétés, s’est bien comportée sur la période puisque son bénéfice net distribuable a atteint 34,9 millions d’euros, en hausse de 12,6 % par rapport à celui enregistré en 2020.  

    Quant à l’EBITDA, il a atteint 271,8 millions d’euros dans l’exercice, soit une hausse de 10,6 % sur le chiffre de l’exercice précédent. Le résultat du Groupe a absorbé cette année les coûts de lancement de nouveaux contrats de services de télécommunications et d’électricité au Royaume-Uni et en Italie, ainsi que des coûts non récurrents comme ceux liés au projet de scission par séparation.

    La dette financière nette avec recours (119,4 millions d’euros) a diminué de 8,1 % par rapport à la clôture de l’exercice précédent (129,9 millions d’euros). Cette réduction s’explique essentiellement par l’évolution positive des divisions du Groupe en termes de génération de trésorerie, liée à leurs activités d’exploitation. 

    Le ratio d’endettement à la clôture de l’exercice, obtenu en divisant la dette financière nette avec recours par l’EBITDA avec recours, se situe à 0,72 x (0,83 à la clôture de l’exercice précédent).

    13/05/2022
    • Le lanceur est en cours de développement au Royaume-Uni en coopération avec le Portugal

    Le premier prototype grandeur nature de la fusée spatiale orbitale Prime, développée par Orbex avec la collaboration d’Elecnor Deimos, a été dévoilé au public sur sa plate-forme de lancement en Écosse.

    Prime est une fusée à deux étages de 19 mètres de long, propulsée par sept moteurs, qui lancera une charge utile de petits satellites commerciaux en orbite terrestre basse (LEO, selon l’acronyme en anglais). Les lanceurs Prime seront jusqu’à 30 % plus légers et 20 % plus efficients que tout autre véhicule de la catégorie des petits lanceurs.

    Elecnor Deimos développe actuellement le sous-système de contrôle de vol du lanceur (appelé GNC : Guidage, Navigation et Contrôle) qui gère l’autonomie et le pilotage automatique de la fusée. Plus précisément, Deimos Space UK dirige le développement du sous-système pour la phase de vol atmosphérique /ascension et la gestion autonome des défauts, les bancs d’essai et l’analyse post-vol. Deimos Engenharia se charge pour sa part au Portugal du GNC jusqu’à la phase orbitale une fois que le lanceur quitte l’atmosphère.

    Fusée écologique

    Orbex Prime est alimenté par un biocarburant renouvelable, le biopropane, qui réduit les émissions de carbone de 96 % par rapport à d’autres systèmes de lancement spatial utilisant des combustibles fossiles, selon une étude de l’Université d’Exeter.

    Une fois terminée la première intégration complète de Prime sur une rampe de lancement, le lanceur entrera en phase d’essais intégrés. Cela permettra de réaliser des répétitions générales pour le lancement ainsi que le développement et l’optimisation des procédures de lancement.

    « C’est une grande réussite pour Orbex et nous sommes très fiers de faire partie de ce processus », a déclaré Ismael López, directeur général d’Elecnor Deimos. « Nous devons à nouveau remercier l’Agence spatiale britannique et l’Agence spatiale portugaise de leur soutien et de leurs efforts pour promouvoir des initiatives de lancement durable en Europe. »

    Nuno Ávila, Country Manager de Deimos Engenharia au Portugal, précise : « Le système de guidage, de navigation et de contrôle (GNC) est l’un des systèmes les plus importants d’un lanceur, au même niveau que la propulsion, et c’est certainement celui qui met en oeuvre le plus d’intelligence. Diriger la phase orbitale de PRIME est un privilège et une étape importante pour l’ingénierie portugaise. »

    09/05/2022
    Le Groupe Elecnor a clôturé le premier trimestre 2022 avec un bénéfice net consolidé de 25,4 millions d’euros, ce qui représente une amélioration de 18 % sur les 21,5 millions de la même période de l’exercice précédent. 

    Au 31 mars 2022, les ventes consolidées du Groupe s’élèvent à 672,6 millions d’euros, soit une augmentation de 27,7 % par rapport au premier trimestre 2021. Aussi bien le marché national (qui représente 50 % du total) qu’international (les 50 % restants) enregistrent une hausse importante, respectivement de 20,3 % et 36,3 %.

    Le Groupe gère ses activités de services, de projets, d'énergies renouvelables et d'infrastructures à travers Elecnor, Enerfín et Celeo.

    Elecnor

    Le marché national poursuit sa croissance grâce aux services déployés dans les secteurs de l’énergie, des télécommunications, de l’eau, du gaz et du transport, branches d’activité dans lesquelles Elecnor assure des services essentiels pour toutes les utilities. Ont également contribué, tant au chiffre d’affaires qu’au bénéfice du Groupe, les travaux de construction de parcs éoliens et photovoltaïques, ainsi que les projets de réhabilitation et de maintenance liés à l’autoconsommation et à l’efficacité énergétique. 

    Sur le marché international, son évolution positive provient principalement de la construction de lignes de transport d’électricité au Brésil et au Chili, ainsi que des filiales américaines et des grands projets en cours de réalisation en Australie en 2022. 

    Le chiffre d'affaires a atteint 613 millions d'euros, contre 492,6 millions d'euros au premier trimestre 2021 (+24,4%), tandis que le bénéfice net qu'elle a apporté au Groupe Elecnor a grimpé à 19,2 millions d'euros (+19,5%).

    Les contrats d’Elecnor en cours, dont l’exécution est prévue dans les douze prochains mois, s’élèvent à 2,376 milliards d’euros (contre 2,291 milliards à la clôture de 2021). 73 % du chiffre indiqué reviennent au marché international et 27 % au marché national. Le carnet de commandes sur le marché national est formé de contrats portant sur des activités de prestation de services traditionnels, ainsi que sur des parcs éoliens et photovoltaïques. Celui du marché international est non seulement en hausse dans des pays européens (en Italie et au Royaume-Uni) où des activités de prestation de services sont en cours de réalisation, mais aussi dans d’autres pays (en Australie, au Chili et au Brésil, principalement) où d’importants marchés éoliens, photovoltaïques et de transport d’électricité ont été signés. 


    Enerfín

    Enerfín participe à la production de 1355 MW d’énergie éolienne en cours d’exploitation et de construction en Espagne, au Brésil et au Canada, et poursuit son intense activité de promotion pour assurer sa croissance et augmenter son pipeline qui est actuellement de près de 9 GW de projets d’énergie éolienne et photovoltaïque. Elle continue en outre à diversifier son activité à l’aide de projets de stockage, d’hybridation et d’hydrogène. 

    Enerfín a enregistré des ventes de 61,3 millions, soit 72,1% de plus par rapport au chiffre enregistré au cours de la même période de 2021, tandis que le bénéfice net consolidé s’est élevé à 13 millions d’euros, à savoir 57,7 % de plus qu’au premier trimestre de l’exercice écoulé. Ont contribué à cette évolution positive la mise en exploitation du complexe de San Fernando situé au nord-est du Brésil au début de l’année dernière et l’augmentation de la production par rapport à l’exercice précédent des parcs éoliens nationaux. 

    Celeo

    Celeo exploite 6804 km de lignes de transport d’électricité au Chili et au Brésil et participe à la production de 345 MW d’énergie renouvelable. L’ensemble des actifs en cours d’exploitation gérés par cette entreprise représente près de 5,211 milliards d’euros.

    Au cours de ce premier trimestre, l’activité Réseaux de transport d’électricité a eu un comportement positif, boosté par la mise en exploitation fin 2021 de la concession à Serra de Ibiapaba au Brésil et par l’appréciation du dollar américain et du real brésilien par rapport à l’euro. Quant aux centrales solaires thermiques gérées par Celeo en Espagne, en raison du caractère saisonnier de leur production, elles ont neutralisé les résultats positifs enregistrés par les autres entreprises de Celeo. Il s’agit d’une circonstance saisonnière qui sera corrigée dans les prochains mois annonciateurs d’une plus grande ressource thermique. 


    Prévisions 2022

    Le Groupe Elecnor conserve sa position de leader dans les principales activités qui vont être le moteur de croissance et concentrer la plupart des mesures de stimulation économique, notamment celles lancées par l’Union européenne et les États-Unis. Dans ce contexte, les tendances à l’échelle de la planète qui vont faire fleurir les affaires du Groupe sont : 
    • L’électrification et l’efficacité énergétique.
    • Les énergies renouvelables.
    • La numérisation et la connectivité.
    • La prestation intégrale de services urbains.
    C’est pourquoi le Groupe Elecnor prévoit de poursuivre sa dynamique de croissance de ses résultats en 2022, comme il le fait d’année en année depuis dix ans.